Déneigement et déglaçage

Vous avez peut-être entendu parler de plusieurs personnes qui décident de faire déneiger et déglacer leur toit en vous demandant pourquoi. Faisant face aux mêmes conditions météo, un toit peut connaître des problèmes alors qu’un autre peut se porter très bien. Afin que vous compreniez mieux quand et pourquoi la neige ou la glace doivent être enlevées d’un toit, nous devons d’abord spécifier que la neige et la glace sont deux sources de problèmes distincts.

Neige

La neige ne cause habituellement pas de problèmes quant àl’étanchéité du toit. Les fuites ou dommages à la toiture sont normalement causés par la glace. Les seuls dangers associés à l’accumulation de neige sont le poids additionnel ajouté sur le toit et le risque de chute de neige sur des passants ou objets situés directement en-dessous. Les toits modernes sont conçus pour soutenir nos quantités de neige habituelles. La plupart des hivers, si votre maison est conforme au Code du Bâtiment, vous ne devriez pas avoir à vous inquiéter d’avoir à déneiger votre toit. Par contre, si une quantité record de neige est annoncée, si votre maison ne rencontre pas les normes actuelles de construction ou si vous avez de la neige qui s’accumule sur votre toit en raison de déviations, il y a peut-être lieu de s’inquiéter. Normalement, vous ne devriez pas avoir à pelleter votre toit s’il y a moins de 2 pieds de neige accumulée. En revanche, s’il y a eu des cycles fréquents de gel et de dégel ou encore beaucoup de mélange de pluie et de neige, cela pourrait avoir comme conséquence de rendre la neige plus lourde et compacte que si la même quantité de neige aurait tombé dans des conditions de froid consistantes et une attention plus importante devrait être apportée dans ce cas.

Des craquements dans la peinture ou les cloisons sèches, dans les coins de portes ou les cadres de fenêtre ou dans les portes ou fenêtres qui deviennent difficiles ou impossibles à ouvrir ou à fermer ainsi que tout bruit de craquement ou de bris dans le bois sont tous des signes que la neige sur le toit doit être enlevée.

Cela peut être très dangereux de tenter d’enlever la neige de votre toiture par vous-mêmes. Il y a un risque accru de chute en raison de la surface humide ainsi qu’un risque d’endommager votre toiture si cela n’est pas fait adéquatement. Il est préférable de laisser une mince couche de neige sur le toit pour éviter de briser la toiture avec la pelle.

Accumulation de glace

Durant l’hiver et le début du printemps, les dommages et infiltrations d’eau sont très souventcausés par des murs de glaces qui se sont formés sur le toit. Dépendamment de la pente de votre toit, il est possible qu’un montant très léger de glace endommage de manière importante votre toiture. Par exemple, une toiture ayant une pente de 2:12 peut fort possiblement présenter des problèmes suite à une accumulation d’aussi peu qu’un pouce de glace.

Une grande partie des murs de glace qui se forment sur les toits résulte d’un excès au niveau des pertes de chaleur ou d’un mauvais système de ventilation de toiture. Lorsque de l’air chaud reste emprisonné dans l’entre-toit, cela cause la fonte de la neige au niveau supérieur de la toiture. La neige gèle à nouveaupar la suite lorsqu’elle atteint la partie inférieure du toit, soit la corniche, qui n’est liée à aucune source de chaleur. Lorsqu’une partie importante de glace se forme, ceci empêche l’eau de s’écouler de la toiture, causant ainsi bassin d’eau sur le toit. L’eau qui est emprisonnée par la digue de glace s’infiltre alors à l’intérieur du système de toiture (en passant entre les feuilles de bardeau ou par les trous normaux où se trouvent les vis et les clous). Il est habituellement facile de savoir si une infiltration d’eau est le résultat d’une accumulation de glace sur le toit en observant l’emplacement de la fuite d’eau. Les murs de glace se forment très souvent le long des murs extérieurs et c’est à cet endroit que subviennent habituellement les fuites qui en découlent. En cas d’infiltrations d’eau, celles-ci sont plus souvent qu’autrement aperçues près de fenêtres, des portes ou des luminaires, endroits où les pares-vapeur sont habituellement coupés lors de la construction de la maison.

Les murs de glace peuvent endommager votre système de toiture de deux manières. D’abord, la glace peut s’étendre et se frayer un chemin sous le bardeau. La force de la glace en expansion peut faire courber le bardeau ou tout simplement déchirer ce dernier. Elle peut aussi être la cause d’une perte importante des granules qui recouvrent les feuilles de bardeau. En deuxième lieu, les dommages sont souvent le résultat de tentatives maladroites visant à supprimer la glace de la toiture. Une personne sans expérience qui tente de retirer la glace détache malheureusement malgré elle une partie des feuilles de bardeau. La manière la plus efficace de se débarrasser des murs de glace consiste à créer des failles dans la glace, permettant à l’eau de s’écouler hors du toit de manière naturelle. Après le déneigement de la toiture, un marteau est utilisé afin de creuser soigneusement et méticuleusement une crevasse dans la glace. Le professionnel en charge fait bien attention de ne pas appliquer trop de pression pour ne pas endommager le toit. Si vous utilisez une hache à toiture, veillez à utiliser le côté de la hache pour la partie la plus épaisse de la glace, puis pour terminer la partie plus délicate (moins de 2 pouces) avec le côté marteau. Le risque d’endommager la toiture lors d’un retrait de glace est toujours présent, mais il est particulièrement réduit lorsque cela est fait adéquatement et par un professionnel. Des milliers de dollars peuvent être économisés en effectuant un retrait des murs de glaces, ce qui évite des dommages dispendieux causés par les infiltrations d’eau.

Si vous avez des problèmes récurrents quant à la formation de murs de glace, il s’avèrerait judicieux de faire vérifier l’état de votre entre-toit et de votre système de ventilation par un professionnel.